Défendre le Nant bénin

Plan Peisey, Vallandry ou la vallée du Ponthurin
Avatar de l’utilisateur
Tuispserv
Fusée
Messages : 2788
Enregistré le : 6 avril 2006, 13:41
Quelle station fréquentez-vous ? :
Localisation : Yvelines - Plan Peisey
Contact :

Défendre le Nant bénin

Messagepar Tuispserv » 2 octobre 2017, 08:31

Le ruisseau le Nant Bénin est menacé par un projet hydro-électrique.
Une association s'est constituée pour le défendre et a obtenu son classement en site rivière sauvage.
Elle a besoin d'aide : Campagne pour le Nant Bénin.
Peisey-Vallandry
www.peisey-info.com
Actus, domaine skiable, le club med, ...

Avatar de l’utilisateur
Carambole
Gandalf des Neiges
Messages : 8120
Enregistré le : 29 février 2004, 18:39
Quelle station fréquentez-vous ? :

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar Carambole » 2 octobre 2017, 09:13

Pas de centrale nucléaire parce que c'est le diable
Pas d'éoliennes parce que c'est moche et ça fait du bruit
Pas de barrage parce que ça détruit les cours d'eau

Bref si je comprends bien les écolos il faut favoriser les bonnes vieilles centrales au charbon ou au gaz !

Cherchez l'erreur !!!

Avatar de l’utilisateur
le_capitaine
Etoile d'or
Messages : 993
Enregistré le : 28 novembre 2013, 09:20
Quelle station fréquentez-vous ? : Belle-Plagne

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar le_capitaine » 3 octobre 2017, 15:51

Carambole a écrit :Pas de centrale nucléaire parce que c'est le diable
Pas d'éoliennes parce que c'est moche et ça fait du bruit
Pas de barrage parce que ça détruit les cours d'eau

Bref si je comprends bien les écolos il faut favoriser les bonnes vieilles centrales au charbon ou au gaz !

Cherchez l'erreur !!!


Il y a un peu de cela...
Si tu regardes outre-Rhin pays souvent cité en exemple, les centrales à charbon sont reines.
Ils nous enfument tout ce qu'ils peuvent mais jouent les écolos et sont obligés de nous acheter de l'électricité française et... Nucléaire !

Ce n'est pas toujours par esprit de contradiction.
Ce que veulent les écolos (intégristes, pas les modérés), ce n'est pas de l'énergie propre, c'est que l'on n'en consomme plus du tout grâce à la décroissance !
Serai normalement à Belle-Plagne du 2 au 10 février 2018 aux Néreïdes.

Avatar de l’utilisateur
Tuispserv
Fusée
Messages : 2788
Enregistré le : 6 avril 2006, 13:41
Quelle station fréquentez-vous ? :
Localisation : Yvelines - Plan Peisey
Contact :

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar Tuispserv » 5 octobre 2017, 13:03

Oulala ! Il s'agit juste de préserver une zone humide, qui ont quasiment disparu de nos montagnes ...
Et la Mairie de Peisey est plutôt sensible aux arguments. Par contre, il y aura un équipement très certainement sur le Ponthurin. Donc tout ça est très équilibré et n'a rien à voir avec nos amis écolos chevelus - merci de ne pas tout confondre. :wink:
@ Carambole, faut aller par là : https://www.andlil.com/forum/ :lol:
Peisey-Vallandry

www.peisey-info.com

Actus, domaine skiable, le club med, ...

butimage
Messages : 3
Enregistré le : 5 novembre 2017, 09:30
Quelle station fréquentez-vous ? : peisey

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar butimage » 7 novembre 2017, 16:52

Petite hydroélectricité sur torrents de montagne : quelle utilité publique ?

A/ Hydrologie

Le régime pluvio-nival des torrents de montagne fait qu’il n’y a de l’eau qu’en été.
(Le changement climatique fait craindre une diminution des quantités, le partage de la ressource devient problématique : hydroélectricité, ou irrigation des prairies de montagne comme autrefois ?).
Pour un projet hydroélectrique, le texte de la loi exige la connaissance des débits par des mesures et des statistiques fiables, faites sur au moins 5 ans. Ce n’est pratiquement jamais fait.
Les industriels présentent des simulations faites par eux, unilatéralement.
Une simulation, même réaliste, même bien faite, n’est pas une série de mesures, la procédure légale n’est pas respectée.
Si vous présentez au gendarme un faux permis de conduire, même très bien imité, ou celui de votre voisin de palier, ça va pas le faire. Eh bien là, les faux papiers passent sans problème, le projet est autorisé quasi-automatiquement.

B/ Energie utile ?

La capacité nationale de production d’électricité, calée pour l’hiver, est le double de la consommation d’été.
Augmenter la production en été seulement c’est donc inutile
(et risque d’aboutir à des prix négatifs : on a pu voir -200€/MWh alors que le prix de marché est +30 ! et offrir alors une aubaine à la Suisse qui se fait ainsi payer par le consommateur pour remplir ses barrages…)
La montagne est équipée depuis longtemps pour la grande hydroélectricité, ce qui fait qu’elle est parcourue par des grands réseaux interconnectés, qui transportent des puissances énormes, à l’échelle nationale et transfrontalière.
Par comparaison, une « micro »centrale produit une toute petite quantité d’énergie (dite « fatale » car on n’en maîtrise pas la production, c’est le cours d’eau qui décide).
Prétendre que c’est utile localement (à côté des lignes à très haute tension...) et que ça stabilise le réseau, n’est pas un argument sérieux.

C/ Energie propre ?

Pour démontrer l’utilité publique, le mot magique énergie « propre » (dont généralement se contente le Commissaire Enquêteur), ne suffit pas, le véritable coût doit être considéré.
L’hydroélectricité est une technologie mature, pratiquement tout ce qui pouvait raisonnablement être équipé l’est déjà, ne reste que ce qui n’est pas intéressant car trop coûteux, et qui ne mérite donc pas d’être subventionné. C’est l’avis de l’UICN.
En effet, la petite hydroélectricité et ses conduites forcées en montagne coûtent cher en termes de travaux et d’environnement.
Ainsi c’est une mission impossible que de vouloir démontrer l’absence de coût environnemental, l’absence de contradiction entre un projet d’aménagement et les orientations fondamentales à respecter (lois sur l’eau, SDAGE… c’est à dire empêcher toute nouvelle dégradation des milieux, assurer les continuités, préserver les têtes de bassin, etc).
Une énergie qui entraîne des dégâts environnementaux est elle « propre »?


D/ Energie « propre » mais argent sale ?

Les mécanismes de subventions accordées à l’industriel (achat obligatoire de sa production par EdF ou/et complément de rémunération) constituent une aubaine, créent une bulle spéculative, dilapident l’argent public (si l’on en croit le Président de la République et la CRE).
En effet, par la CSPE, c’est le consommateur qui paye le surcoût correspondant.
(comment qualifier l’argent pris dans la poche de quelqu’un sans lui demander son avis?)
Un tel détournement d’argent public est contraire à l’intérêt public car il stérilise des moyens qui seraient mieux employés à financer des économies d’énergie pour le consommateur.
La problématique de l’énergie dans notre pays n’est pas de produire plus, mais de gaspiller moins.

Le seul intérêt dans cette affaire est privé.
Comment pourrait on trouver un seul argument sérieux montrant un quelconque intérêt public ?

Association Nant Sauvage à Peisey


CRE Commission de Régulation de l’Energie
CSPE Contribution au Service Public de l’Electricité
SDAGE Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux
UICN Union Internationale de Conservation de la Nature

Avatar de l’utilisateur
Tuispserv
Fusée
Messages : 2788
Enregistré le : 6 avril 2006, 13:41
Quelle station fréquentez-vous ? :
Localisation : Yvelines - Plan Peisey
Contact :

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar Tuispserv » 18 décembre 2017, 13:15

Avis défavorable du comité scientifique de la Région Auvergne-Rhone-Alpes :

Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel
Auvergne-Rhône-Alpes


Lors de sa séance du 12/10/2017, le CSRPN a examiné le dossier relatif au projet de
micro-centrale sur le Nant Bénin suite à son auto-saisine du 22/06/2017.
Après examen des éléments du dossier, le CSRPN a émis un avis défavorable à ce projet
de micro-centrale électrique sur le Nant Bénin pour les raisons suivantes :
L’étude d’impact réalisée dans le cadre de ce projet de micro-centrale est très incomplète
et conduit à des conclusions erronées.
L’estimation du débit réservé est faite sans justification acceptable et les impacts ne sont
pas suffisamment étudiés (aucune précision sur la réduction des vitesses de courant, des
surfaces mouillées, et de l’épaisseur de la lame d’eau, éléments fondamentaux pour
évaluer les impacts sur la faune aquatique, surtout dans le contexte du dérèglement
climatique).
Les analyses physico-chimiques effectuées une seule fois le 22 août, sur seulement deux
stations, ne peuvent être suffisantes pour qualifier le cours d’eau et le déclasser au titre
des critères de la DCE, en raison des variations saisonnières.
L’inventaire de la faune aquatique réalisé seulement au mois d’août et sur deux stations,
ne peut en aucun cas être suffisant pour avoir une vision exhaustive de la faune présente
(notamment pour les espèces d’insectes à émergence printanière). L’IBG calculé sur les
deux stations donne une valeur de 14/20 indiquant un très bon état écologique ; le groupe
faunistique maximal est de 9/9 confirmant l’absence de perturbation. Par ailleurs, l’analyse
des traits biologiques des espèces d’invertébrés échantillonnées indique qu’il s’agit d’un
écosystème oligotrophe mésosaprobe (le CSRPN rappelle que les organismes vivant en
permanence dans un écosystème par leur capacité d’intégration temporelle et leur
sensibilité, fournissent une information sur l’état et le fonctionnement de l’écosystème
bien plus fiable que des mesures physico-chimiques réalisées une seule fois sur tout un
cycle annuel).
La présence de pêcheurs sportifs sur le cours d’eau indique la présence de poissons. Le
dossier ne fournit aucun élément sur ce point. Par ailleurs, le calcul de l’IPR n’a pas de
grande signification pour ce type de cours d’eau. Quoi qu’il en soit, l’absence de poisson à
l’amont du futur tronçon court-circuité ne permet pas de qualifier ce type de milieu de
mauvais état écologique.

Les inventaires floristiques réalisés sur deux jours pour la flore et les habitats sont
insuffisants tant sur la forme (aucune mention des noms scientifiques des espèces), que
sur le fond, à savoir pas d’étude des impacts des aménagements projetés sur la forêt
sauvage humide, véritable forêt « relique », pas de mention de consultation du SINP,
typologie des habitats très sommaire.
Le CSRPN rappelle que les inventaires doivent couvrir au minimum un cycle biologique
complet et que tous les impacts faune/flore/habitats/fonctionnement doivent être étudiés.
Le CSRPN rappelle que le Nant Bénin a été labellisé « rivière sauvage » sur une série de
critère rigoureux et que ce torrent et son bassin versant sont à préserver au regard de leur
grande richesse et de leur caractère d’enclave relique.
Le CSRPN conteste fortement les conclusions de l’étude d’impact réalisée dans le cadre
du projet de micro-centrale électrique. Le CSRPN reconnaît la haute valeur patrimoniale
du Nant Bénin, cours d’eau oligotrophe d’altitude en très bon état écologique, et des
milieux associés. Par conséquent, le CSRPN émet un avis défavorable au projet de
micro-centrale électrique, et demande que toutes les mesures soient prises pour assurer
la préservation de ce patrimoine naturel.
le Président du CSRPN
Auvergne-Rhône-Alpes
CSRPN Auvergne-Rhône-Alpes
Secrétariat : DREAL Auvergne-Rhône-Alpes 69453 LYON cedex 06
Tél : 04 26 28 60 00 – http://www.auvergne-rhone-alpes.develop ... le.gouv.fr
Peisey-Vallandry

www.peisey-info.com

Actus, domaine skiable, le club med, ...

Avatar de l’utilisateur
chipotte
2e Etoile
Messages : 174
Enregistré le : 1 janvier 2007, 20:40
Quelle station fréquentez-vous ? : Vallandry - Montchavin
Localisation : Habère-Poche(74)

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar chipotte » 18 décembre 2017, 15:00

Merci Tuisp, c'est une bonne nouvelle :)

butimage
Messages : 3
Enregistré le : 5 novembre 2017, 09:30
Quelle station fréquentez-vous ? : peisey

Re: Défendre le Nant bénin

Messagepar butimage » 28 janvier 2018, 16:29

le_capitaine a écrit :
Carambole a écrit :Pas de centrale nucléaire parce que c'est le diable
Pas d'éoliennes parce que c'est moche et ça fait du bruit
Pas de barrage parce que ça détruit les cours d'eau

Bref si je comprends bien les écolos il faut favoriser les bonnes vieilles centrales au charbon ou au gaz !

Cherchez l'erreur !!!


Il y a un peu de cela...
Si tu regardes outre-Rhin pays souvent cité en exemple, les centrales à charbon sont reines.
Ils nous enfument tout ce qu'ils peuvent mais jouent les écolos et sont obligés de nous acheter de l'électricité française et... Nucléaire !

Ce n'est pas toujours par esprit de contradiction.
Ce que veulent les écolos (intégristes, pas les modérés), ce n'est pas de l'énergie propre, c'est que l'on n'en consomme plus du tout grâce à la décroissance !


Pour contribuer à la réflexion (c'est pas interdit de faire travailler ses petites cellules grises !) il faut savoir qu'il y a une écolo qui dit qu'il faut privilégier les "Négawatts" plutôt que les Mégawatts et donc se préoccuper d'abord d'économiser... c'est Isabelle Kocher...Directrice Générale de Engie...écolo intégriste s'il en est !
C'est pour ça que la construction à grands frais pour le consommateur de microcentrale ne fonctionant qu'en été est contraire à l'intérêt public.
Sur Mediapart chercher microcentrale


Retourner vers « Peisey - Vallandry | Stations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité